mandela 1 3 2

NOUS TROUVERONS LA SOLUTION ENSEMBLE !

Bonjour à tous,

La Solution existe, nous pouvons réellement renverser ce système, j’en suis convaincu.
En faisant des alliances nous pourrons mieux accomplir ce changement. Voilà tout ce pourquoi nous nous inscrivons dans l’Alliance du Peuple. « Pour aider et réunir le Peuple ! »

Nelson Mandéla avait écrit

« AUCUN DE NOUS, EN AGISSANT SEUL NE PEUT ATTEINDRE LE SUCCES »

COMMENT FAIRE !

On notera à peu près 3 phases dans ce projet :

  • La phase de lancement,
  • La phase transitoire
  • La phase finale (dite « La Bascule »).   

LA PHASE DE LANCEMENT

Ce changement de paradigme répond à des objectifs de lancement qui commence par :

– Rassembler les citoyens, les collectifs et les structures (entreprises TPE/PME, associations, groupes et collectifs citoyens) qui souhaitent proposer des solutions alternatives et multidisciplinaires qui nous rassemblent.

– Recréer du lien entre les citoyens, par le partage des connaissances, l’entraide et l’intelligence collective.

– Être force de propositions et mettre en place un nouveau paradigme pour élever la cohérence, l’harmonie, le pouvoir d’achat et la souveraineté entre chaque personne.

– Encourager et faciliter toutes les initiatives solidaires, privilégiant l’économie locale et circulaire.

Encourager et faciliter toutes les initiatives solidaires pour la protection de nos retraités, de nos enfants, des étudiants, de notre environnement, de la protection des animaux et de la planète.

– Préserver nos droits, nos libertés, notre pouvoir d’achat en remettant l’humain et tous les êtres vivants et la planète au centre de nos décisions.

– Redonner de l’espoir et un avenir à nos enfants !

LA PHASE TRANSITOIRE

– Faire le bilan de toutes ces années de lutte avec l’ensemble des parties.

Nous avons été confrontés depuis 3 ans à des gourous sortis de leur grotte pour nous imposer leurs idées, leur façon de voir et leurs solutions imposées pour la plupart.

Certains avec des tempéraments de dictateurs nous ont fait craindre une vie encore bien pire que celle que nous vivons aujourd’hui.

 Si ces personnes étaient demain élues, nos vies seraient basculées vers le chaos.

Toutes ces personnes pour la plupart qui se sont déclarées vouloir nous représenter ne cherchaient en fait que le pouvoir et l’argent sans se préoccuper réellement de ce que veut réellement le peuple.

Rappelez-vous la réunion de tous ces représentants à l’élection présidentielle, une vingtaine environ ils voulaient tous être l’élu du peuple, ils voulaient tous l’union certes, mais chacun d’entre eux était d’accord de faire l’union, mais seulement derrière eux !

Nous n’avons pas été capables de présenter un candidat issu du peuple à l’élection présidentielle à cause de toutes ces luttes intempestives, ridicules qui n’ont eu que pour effets de nous diviser dans l’intérêt du pouvoir en place.

Si c’est le président actuel qui est réélu, tous ceux qui exercent un certain pouvoir dans certains collectifs seront responsables de sa réélection.

Nous n’avons pas été capables de nous entendre sur une ligne de conduite à tenir pour nous organiser et prendre les bonnes décisions.

Nous n’avons pas été capables de nous entendre dans l’organisation des manifestations le samedi, chacun voulant tirer la couverture à soi. Jusqu’à 4/5 manifestations à Paris, 3 à Lyon etc, du grand n’importe quoi !

Le constat est simple, nous n’avons pas été capables de nous organiser, à cause de ceux qui ne veulent rien faire pour conserver leur pouvoir et ceux qui ont volé certains collectifs en reprenant à leur compte les idées qui appartenaient à ce collectif pour en faire une copie pour leur intérêt personnel, en nous faisant croire qu’il sont là pour nous défendre !

– Que devons-nous faire après ce constat d’échec ?

Nous remettre en cause, oui nous remettre tous en cause.

– Arrêter de vouloir garder le pouvoir au détriment de la réussite du collectif qui pourrait nous permettre de chasser les énarques qui nous gouvernent et nous exploitent depuis 40 ans.

– Travailler avec l’aide de tous les collectifs et organisations partenaires, en mettant en place des groupes de travail sur tout le territoire national pour trouver les solutions adéquates dans le but de rassembler tous les citoyens qui désirent s’impliquer et proposer des solutions pour un véritable changement de société.

Avec ce type d’organisation nationale, on évitera tous les trolls, tous les opportunistes qui se sont infiltrés dans notre lutte depuis le début des revendications, et on évitera qu’une seule personne lance une opération comme le convoi de la liberté.

– Travailler ensemble, ça ne sera pas facile, car vous aurez toujours celui ou celle qui voudra monter et imposer sa solution à tous les autres.

Si vous voulez vraiment qu’il y ait une solution, elle passe obligatoirement par une organisation nationale avec tous les collectifs, les associations et les PME/TPE de notre pays.

Les journalistes disaient de nous que nous étions protéiformes, prouvons leurs que des citoyens de toute la France sont prêts à s’allier pour changer ce système qui nous exploite depuis trop longtemps.

Cette phase transitoire, nous permettra de faire le bilan de la situation de + de 3 ans de lutte en nous posant les bonnes questions, en identifiant les personnes infiltrées ou intéressées et en prenant surtout les bonnes décisions pour notre avenir.

Ceux qui par pur égo, ceux qui pour des intérêts personnels sous couvert d’aider les citoyens en se servant de notre lutte, ne veulent pas participer à cet élan, laissons-les, avançons sans eux !

Continuons d’avancer en démontrant que nous n’avons pas besoin d’être un parti politique pour changer nos vies demain.

Nous avons gagné en maturité, nous sommes beaucoup plus organisés, il y a plein de belles personnes qui sont dans cette lutte et avec qui nous pouvons construire un nouvel avenir.

LA PHASE FINALE dites « LA BASCULE »

Nous savons que la plupart d’entre nous ne veulent plus entendre le mot « politique » car ce terme a été diabolisé en raison de la corruption et de la fraude qui existent dans ce milieu. Mes chers camarades, citoyens et résistants, il est de notre devoir de reprendre en main notre destin, pour notre avenir, celui de nos enfants et celui de la France.

Nous ne parlons pas ici de faire de la “Politique politicienne”, mais de reprendre notre véritable rôle de citoyen, de “ne plus laisser le pouvoir en place décider pour nous”, de “choisir ce que l’on veut pour notre avenir” sans parti politique.

Nous vous appelons donc à venir découvrir notre organisation et pourquoi pas vous impliquer dans un ou plusieurs pôles d’activité de l’Alliance du Peuple. Notre avenir et celui de nos enfants peut véritablement changer si toutes les forces vives de la nation comprennent qu’il faut s’allier.

Notre intelligence collective doit primer sur tout le reste, nous sommes à une croisée de chemins, prenons tous la bonne direction vers un avenir rempli d’espoir en faisant cette bascule !

Cordialement

Bernard Claudel
Co président Alliance du Peuple